Recommandations: Réglages du pistolet et mode opératoire

Imprimer

5. - Réglages du pistolet

Des défauts de réglage peuvent provoquer, en gênant le bon fonctionnement du pistolet métalliseur, des défauts dans le dépôt réalisé.

Ces réglages portent sur l'arrivée du fil et les arrivées de fluides. En général, le constructeur d'appareillages de métallisation indique des réglages types moyens pour chaque nature de métal dans chacun des diamètres utilisables et pour chacun des gaz combustibles possibles. Les différents organes de réglage sont généralement réunis sur le tableau de commandes et de contrôle en amont du pistolet métalliseur.

Il est toujours recommandé pour les fluides de prévoir deux détentes, car la différence de pression entre la première et la deuxième détente doit être suffisante pour assurer la régularité des parcmètres de réglage.

6. - Mode opératoire

6.1  La métallisation doit être effectuée après la préparation de surface, sans délai, de telle façon que le métal soit projeté sur la surface toujours parfaitement propre, sèche et non oxydée. Par beau temps, en atmosphère peu humide, ce délai peut être étendu à quelques heures. Par temps de pluie, ou en atmosphère humide ou saline, il peut être réduit à 2 heures et même moins. Il convient souvent alors d'opérer sous abris. Dans certains cas, un assèchement complet de la surface est à prévoir.

6.2  Le travail de métallisation sera prévu pour un poste de travail. Le métré en sera effectué, le poids de métal nécessaire sera préparé.

6.3  Au début du poste de travail, l'ouvrier métalliseur aura à traiter d'abord d'une passe les zones les plus difficiles ou susceptibles de donner lieu à des oxydations plus rapides: les arêtes vives, les lignes de soudure, les interstices, les interfaces, les têtes de rivets, etc..

6.4  Toutes les surfaces seront ensuite métallisées ou remétallisées. Le revêtement doit être projeté en une ou plusieurs couches croisées, jusqu'à l'obtention de l'épaisseur désirée. De même, les ouvriers métalliseurs doivent respecter les recommandations données par les constructeurs de pistolet en ce qui concerne la position du pistolet métalliseur par rapport à la pièce à traiter: angle de projection, distance de projection, etc..

6.5  L'éclairage suffisant des pièces à traiter devra être assuré, de même la ventilation devra être suffisante pour qu'aucune poussière ne puisse se déposer sur les pièces en cours de métallisation et pour que la visibilité soit toujours bonne.

6.6  L'ouvrier métalliseur sera muni des moyens de protection individuels conforme aux règlements d'hygiène propres à chaque pays où le travail est exécuté: casque avec arrivée d'air éventuellement réchauffé, gants de caoutchouc. Il aura reçu les instructions pour ne pas toucher les pièces sablées autrement qu'avec ses gants.

6.7  Des instructions précises et claires seront données verbalement et affichées, concernant notamment, d'une part les consignes de sécurité, d'autre part les renseignements de base pour le dépôt à effectuer: épaisseur, poids de métal au mètre, etc.. De même, les éléments de réglage du pistolet en fonction de la nature et du diamètre de fil, seront affichés sur le tableau de réglage.

6.8  On aura souvent intérêt à rendre automatique les traitement par métallisation au pistolet, chaque fois que cela est possible. La qualité du dépôt et la régularité sont ainsi améliorées, ainsi que son homogénéité. C'est ainsi, que quand un travail comporte des séries d'éléments similaires, tels que tuyaux, poutres, fer profilés non assemblés, on aura intérêt à prévoir un petit montage automatique comportant par exemple: le défilement des pièces ou leur rotation devant un ou plusieurs pistolets métalliseurs.
Cela est rentable même lorsque le métré des pièces que l'on peut ainsi traiter, en automatique ou en semi-automatique, semble relativement faible. De plus, c'est économique pour l'Entrepreneur de métallisation qui peut ainsi faire surveiller efficacement de cette façon, plusieurs appareils par un seul ouvrier métalliseur.

sciteex.jpg